Je considère que la nature fait partie intégrante de la vie et est source d’épanouissement (autant chez l’enfant que chez l’adulte). Mais ce n’est pas toujours facile d’avoir de l’inspiration pour jouer et apprendre (puisque les deux sont indissociables chez l’enfant) dans la nature.

J’ai donc pioché des idées à droite et à gauche et je suis sûre qu’après cet article, vous aurez envie d’aller jouer dehors avec vos enfants 🙂

 

Voici donc 5 activités à faire dehors, tout simplement 🙂

 

Activité n°1 – Une chasse aux trésors

Vous allez proposer à vos enfants de trouver des éléments précis lors de votre ballade. Le but est de réussir à trouver tous les éléments de la liste le plus vite possible. Choisissez donc des éléments à trouver en fonction de votre sortie : une pomme de pin, un pissenlit, une poule si vous allez dans la campagne / un bus, un feu tricolore, une voiture jaune si vous sortez en ville / un objet rouge, une balançoire, un panneau, si vous allez au parc, etc. Même un petit enfant peut y jouer puisqu’il peut montrer les objets qu’il reconnait (il n’a pas besoin de parler). A vous de proposer une liste écrite avec des objets à cocher (pour un enfant qui sait lire), de citer les objets au fur et à mesure (pour un petit enfant), ou alors de donner une liste de 5 objets à l’oral et de faire en même temps un jeu de mémoire.

Autre variante : la chasse aux couleurs.

Annoncez une couleur : c’est la course pour trouver et toucher un objet de la couleur citée. Par exemple : du marron (un arbre) – du bleu (un vélo, un vêtement, une voiture garée) – du blanc (une pâquerette, une pierre…)

Activité n° 2 – Retrouver l’arbre

Ce jeu est à faire avec des enfants qui n’ont pas peur d’avoir les yeux bandés (en général à partir de 5-6 ans). Vous partez d’un endroit défini (un arbre, une grosse pierre…). Vous bandez les yeux à votre enfant. En le guidant avec votre voix vous allez le faire passer par un petit parcours, jusqu’à un arbre, en évitant les obstacles. Demandez à votre enfant de toucher l’arbre, d’écouter les sons, d’essayer de retenir un maximum de détails.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'Odyssée Pédagogique : une chasse au trésor sur 10 mois

Vous allez ensuite le reconduire toujours les yeux bandés au point initial, et lui enlever, une fois arrivés, le bandage de ses yeux. Votre enfant doit maintenant retrouver l’arbre où vous l’avez emmené alors qu’il n’y voyait rien. Il doit apprendre à faire confiance à ses autres sens que la vue.

 

Activité n°3 – L’inukshuk : les pierres en équilibre

Cette idée vient tout droit du blog Eveil et Nature. L’inukshuk est un empilement de pierres que construisent les peuples d’Amérique du Nord (Inuit entre autres). Le but de ces constructions était d’indiquer un lieu de passage des caribous, pour faciliter la chasse, ou encore pour indiquer une cache pour la nourriture. Certains disent aussi qu’ils servaient à protéger les villages des attaques des ours : en effet, l’ours, en croyant attaquer un homme, faisait tomber la pile de pierres, ce qui créait un énorme vacarme (l’ours s’enfuyait, et les hommes étaient réveillés).

Créer des inukshuk lors d’une ballade en forêt, au bord d’une rivière ou à la montagne, c’est l’occasion d’apprendre à réaliser des constructions volumineuses, en cherchant à garder l’équilibre. C’est aussi l’occasion de raconter l’origine de cette activité.

Autre variante avec les pierres : créer un pont ou un barrage dans une rivière.

 

Activité n°4 – Les dessins géométriques

Cette idée vient de la page Facebook Petits Elèves de la Nature.

Réalisez des rosaces avec les éléments trouvés pendant votre sortie.

Il est possible de faire la moitié de la rosace et de laisser l’enfant faire l’autre moitié, pour qu’il développe des compétences en symétrie et en observation. Ou alors, chacun réalise sa propre œuvre d’art 🙂

 

Activité n°5 – Ramasser

Lors de vos sorties et ballades (en fonction des lieux et des saisons), déterminez des éléments à ramasser (noisettes, glands, marrons, cailloux ronds…) en assez grande quantité pour remplir des petites boîtes. Ces éléments naturels seront parfaits pour jouer à la dinette, au marchand, à transvaser…

Vous pouvez également cueillir les baies non comestibles que vous trouverez, et avec du fil du fer, réaliser de jolis bijoux colorés.

 

Articles les plus vus

  1. Défi 30 jours : une chose nouvelle chaque jour
  2. Attention à la surstimulation des enfants : 3 façons d’éviter de les épuiser
  3. Un jeu pour reconnaitre les arbres
  4. Les 7 types de jeux des enfants selon David Sobel
  5. 4 astuces pour aider l’enfant à apprendre seul
Lisez aussi :
Ressources :

3 Commentaires. En écrire un nouveau

  • J’adore cette idée

    Répondre
  • créer un barrage sur une rivière : a éviter. Un écosystème, ca se respecte

    Répondre
    • Je ne pense pas que de faire un petit barrage d’enfant avec des grosses pierres ne soit pas respectueux pour l’éco-système. J’en ai fait des tas étant gamine dans les ruisseaux de montagne, et quand on revenait quelques jours après, le courant avait déplacé les pierres et on recommençait. Tout est dans la nuance 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu