« Les enfants ne sont ni des vases à remplir, ni un feu à allumer : ils sont un foyer ardent à ne pas éteindre. » – André Stern

 

Je n’ai pas envie de vous parler d’études, de rapports ou de données scientifiques qui démontreraient les capacités exceptionnelles des enfants, leurs compétences insoupçonnées, et leur capacité d’adaptation hors pairs. J’ai juste envie de vous parler des dispositions spontanées, c’est-à-dire les capacités fabuleuses qu’ont tous les enfants dès la naissance ! Et de notre rôle en tant que parent, ou adulte accompagnant… notre rôle à les accompagner dans le développement de ces capacités… ou celui de les étouffer.

Pour cela, je me suis basée sur deux travaux : celui de André Stern (vous pouvez par exemple visionner une vidéo TEDx à Dijon en cliquant ici), et le documentaire “Incroyables bébés” qui a été diffusé sur Arte en 2015 (et que vous pouvez louer en VOD ici)

 

Voici 5 dispositions spontanées qu’ont tous les enfants

 

1/ Communiquer

Les bébés et les enfants en bas âges sont beaucoup plus résistants que ce que l’on croit. Par exemple, ils peuvent respirer en tétant, ont un réflexe d’apnée (un bébé peut rester de nombreuses secondes sous l’eau : l’eau ne pénètre pas dans ses poumons) et même de nage, résistent au froid, ont un instinct naturel de recherche de nourriture, ont une plasticité cérébrale hors du commun…

Mais les enfants sont totalement dépendants des adultes pour pouvoir à leurs besoins. Et pour cela, ils ont naturellement la capacité de communiquer :

  • ils se rendent irrésistibles 🙂 parce qu’être mignon, c’est une véritable stratégie de survie.
  • ils reproduisent les expressions faciales des visages humains qui les entourent au bout de quelques minutes (tirer la lange, sourire…)
  • ils communiquent dès leur naissance par les pleurs (et tous les pleurs n’expriment pas la même chose)
  • ils comprennent bien avant de parler : dès les premières minutes de sa vie, le bébé reconnaît la langue maternelle. Alors que l’adulte ne reconnaître que la quarantaine de sons de sa langue maternelle, un bébé de 6 mois entend la totalité des sons de toutes les langues terrestres, soit 156. Il est donc capable d’apprendre n’importe quelle langue. Quand il commencera à parler, il faut savoir qu’il comprendra trois fois plus de mots qu’il ne sera capable d’en dire. Mais l’apprentissage ne commencera pas par les sons mais par les mouvements des lèvres.

La communication ne passe pas uniquement par la voix, mais aussi par le regard, ou par les gestes. Les enfants sont d’ailleurs capables de signer (et donc de communiquer par la langue des signes) bien avant de parler. Et avec de bons modèles, et par imitation, ils vont peu à peu maîtriser les différents types de communication.

D’ailleurs, dès l’âge de 3 mois le bébé est capable de distinguer différents types de personnalités : il veut récompenser ceux qui l’aident et punir ceux qui ne l’aident pas. Il ressent de la compassion et de l’empathie. Là encore, il adapte sa communication et ses réactions en se calquant sur sa figure d’attachement (ses parents donc).

dispositions spontanées enfantl

2/ Sourire

Sourire est une faculté innée que possèdent tous les enfants, même ceux qui sont aveugles ! Les bébés sourient pour la première fois au bout d’un mois de vie, pour exprimer un contentement.

Ensuite, par imitation, l’enfant va apprendre à sourire pour d’autres raisons que sa joie intérieur : le sourire de bienvenue (qui accueille), le sourire complice (qui rapproche), le sourire séducteur (qui désarme), le sourire gêné, le sourie d’ironie… il en existerait 19 au total.

Après le sourire, vient le rire. Un bébé rit en moyenne 300 fois par jour.

 

3/ La curiosité – explorer le monde

Durant les 2 premiers mois qui suivent sa naissance, le nouveau-né explore son environnement immédiat. Et petit à petit, il va élargir sa zone d’exploration en fonction des aptitudes qu’il va développer et de sa croissance. Il va observer, toucher, mâchouiller, saisir les objets, marcher à 4 pattes, se redresser… cela est possible grâce au renforcement musculaire et aux os qui se solidifient. Par exemple, l’enfant nait sans rotule, et celle-ci apparait bien plus tard, quand il a parfait l’apprentissage de la marche.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le bouquet des intelligences

La bouche du jeune enfant est plus sensible que ses mains (il préfère donc tout mettre à la bouche). Il a plus de papilles gustatives que l’adulte. Mâchouiller un objet permet à l’enfant de s’en forger une image mentale. Et manger est une fête des sens.

Chaque enfant a sa personnalité et se développe à son propre rythme. Mais le désir de marche, lui aussi inné, l’emporte toujours sur les nombreuses chutes. Pourquoi ? Parce que l’enfant est naturellement curieux de tout ce qui est visible et inaccessible. Et il a besoin d’une solution pour explorer ce monde nouveau. C’est en expérimentant que l’enfant apprend à discerner ce qu’il peut toucher sans danger. Il apprend par l’expérience et/ou grâce aux adultes (d’ailleurs, laissez-le faire des choses dangereuses).

Une fois cette étape franchie, l’enfant réalise que tout peut-être passionnant. Il n’y a aucune limite à l’exploration et à la découverte. L’enfant n’a ni à-priori, ni préjugé. Du moins, lorsqu’on le laisse se diriger vers ce qui l’intéresse…explorer le monde

 

4/ L’enthousiasme

L’enfant aurait des bouffées d’enthousiasme toutes les 2 à 3 minutes, alors que l’adulte n’en aurait en moyenne que 2 à 3 fois par an.

L’enfant s’enthousiasme pour tout : il ressent l’excitation de la découverte à tout moment, il voit la beauté partout, il s’émerveille de tout et de rien… L’enthousiasme nourrit le développement du cerveau. C’est un engrais naturel. Et par cet engrais naturel, apprendre se fait tout seul, sans contrainte. L’enfant qui veut s’exprimer apprend à parler sans qu’on lui donne de cours. Il en a envie, il est heureux de le faire, il ne se sent pas contraint. Il en va de même pour tous les apprentissages.

« L’enfant est optimisé pour aller dans le vaste monde. C’est son désir le plus cher, d’aller à la rencontre des autres vivants. (Autrefois, j’aurais dit les autres humains, maintenant, je sais que c’est les autres vivants.) Il va à la rencontre des autres à cœur et à bras ouverts. Sans tenir compte ni de la couleur de peau, ni de la religion, ni de l’âge. Et ça, c’est la socialisation grandeur nature ! » – André Stern

L’enthousiasme ne peut-être cultivé que lorsqu’on a la possibilité d’explorer ce qu’on veut, quand on le veut. Il ne faut donc pas s’étonner que les adultes ne soient plus des êtres enthousiastes. L’école tue l’enthousiasme.

« Un adulte créatif est un enfant qui a survécu » – Auteur Inconnu

 

5/ Le jeu

Le meilleur dispositif d’apprentissage est le jeu. Si on n’interrompait jamais un enfant, il jouerait tout le temps. D’ailleurs, pour lui, jouer = apprendre.

[…] nous avons réussi le miracle de séparer apprentissage et jeu l’un de l’autre, alors que pour l’enfant, apprendre et jouer sont des synonymes” – André Stern

Et dans le jeu, l’imitation a toute son importance puisque plus elle est réaliste, et plus l’apprentissage est rapide. Le jeu n’est pas important : il est vital !

Le jeu est la façon d’apprendre préférée de notre cerveau” – Diane Ackerman

Quand un enfant est bien, il joue. Et cela, peu importe les circonstances et l’environnement (guerre, misère, luxe). J’ai visionné l’autre jour une superbe photo où l’on voit deux enfants dans une baignoire en train de jouer. La baignoire est au milieu d’une ville entièrement détruite par des bombes. Et les enfants rient et s’amusent, malgré tout.

Le jeu, c’est le travail de l’enfant, c’est son métier, c’est sa vie” – Pauline Kergomard

Jouer c’est très sérieux. Jouer ce n’est pas de la fainéantise. Jouer c’est la vie !

plaisir d'apprendre

A quoi servent les dispositions spontanées ?

Ces dispositions spontanées sont les meilleurs outils que nous avons pour grandir, pour devenir autonomes, pour vivre, pour apprendre et pour être heureux. Tout simplement.

Alors comment attiser le foyer ardent que sont nos enfants ? Comment les aider à conserver et à développer ces dispositions spontanées ? La réponse vous appartient 🙂

 

 

    Découvrez GRATUITEMENT
    LA MALLETTE PLAISIR D'APPRENDRE
    1 Livret avec mes 20 meilleures astuces
    4 vidéos pour des enfants heureux d'apprendre
    1 box plaisir d'apprendre
    Et régulièrement conseils, découvertes et offres commerciales sur les apprentissages
    Vos données personnelles sont sécurisées. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur un lien "unsubscribe" présent au bas de chaque e-mail.
    Lisez aussi :
    Ressources :

    4 Commentaires. En écrire un nouveau

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Fill out this field
    Fill out this field
    Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
    Vous devez accepter les conditions pour continuer

    3 + 10 =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Menu