NOTRE CALENDRIER LINÉAIRE 2020 INSPIRÉ DE LA POUTRE DU TEMPS MONTESSORI EST LÀ

Personne ne peut passer à côté, la coupe de monde de football est partout : aux informations, dans les discussions, sur les réseaux sociaux, aux arrêts de bus, et même dans les magasins… Qu’on soit fan de foot, ou pas, on peut utiliser cet événement pour découvrir ou approfondir certains apprentissages. J’en ai déjà expérimenté quelques uns avec Djanaé qui découvre de manière consciente sa première coupe du monde du haut de ses 6 ans et demie (avec un papa qui déteste le foot, et une maman qui aime beaucoup). On peut utiliser la coupe du monde de foot comme une thématique à part entière et la décliner dans plein de domaines, ou alors, adapter certains apprentissages de manière à se placer dans un contexte qui plaît à l’enfant. À vous de choisir parmi ces 8 idées tout droit sorties de mon chapeau 🙂

 

1. Les règles d’un jeu d’équipe complexe

Qu’on aime le foot, ou pas, ça reste un jeu d’équipe très intéressant et avec des règles assez complexes :

  • Comme pour tout jeu (de société, en solo, en équipe, en extérieur ou en intérieur), comprendre les règles et les appliquer demande beaucoup de concentration et permettent de créer des liens entre les informations visuelles (ce que l’enfant voit sur le terrain), et les explications. On permet donc à l’enfant de développer les connexions neuronales. Comprendre pourquoi à tel moment il y a touche plutôt que corner, ou pourquoi à tel moment, le goal a le droit de prendre le ballon dans ses mains ou pas, ou encore qu’est-ce qu’un hors-jeu… Ce sont autant d’éléments qui permettent de bien comprendre un match de foot et qui ne sont pas toujours faciles à mémoriser et à comprendre 🙂
  • Jouer au foot demande d’être observateur, d’être habile avec son corps (motricité fine), fait travailler le cardio… Physiquement, c’est un sport assez complet, qui permet de jouer, de rigoler, tout en respectant des règles bien précises : marquer dans le camp adverse, défendre son but, ne pas toucher la balle avec la main, etc.
  • Enfin, jouer en équipe est un apprentissage très utile pour la vie : jouer en équipe c’est apprendre qu’on a besoin de chaque personne de l’équipe, que chacun a son rôle (un défenseur est aussi utile qu’un attaquant), qu’on gagne ou qu’on perd ensemble… Jouer en équipe c’est apprendre la solidarité, l’esprit d’équipe et d’entraide. Ce sont des valeurs dont les enfants auront besoin toute leur vie.

 

2. La géographie

À la coupe du monde de football, chaque équipe représente un pays. C’est l’occasion rêvée pour sortir une carte du monde ou un globe terrestre, et de localiser ces différents pays, de reconnaître leurs drapeaux, d’apprendre les capitales, de réviser les climats, les océans, les montagnes ou les fleuves qui les composent.

Mon père connaissait par cœur les villes et les départements français grâce à la ligue 1 et 2 de foot 🙂 Et pourquoi pas ? Il n’y a pas de meilleure façon pour découvrir la géographie que lorsque c’est concret, réel : les voyages, mais aussi les événements mondiaux comme les Jeux Olympiques ou la coupe du monde.

 

3. L’heure

Voici notre conversation d’hier, alors que j’étais dans le cerisier en train de cueillir les cerises, et que Djanaé ramassait les framboises.

  • “Maman, ça dure combien de temps un match de foot ?”.
  • “90 minutes. Tu sais combien ça fait à peu près ?”
  • “Un peu plus d’une heure ?”
  • “Une heure ça fait combien de minutes, tu te souviens ?”
  • “Une heure c’est 60 minutes”.
  • “Ok, et une-demie heure, ça fait combien de minutes ?”
  • “Je dirais 20 ou 30 minutes”
  • “Une demie-heure, c’est la moitié d’une heure. La moitié de 60 minutes, c’est 30 minutes. 90 minutes c’est 60 minutes + 30 minutes. Alors ? Ça fait combien de temps ?
  • “Une heure + une demie heure, ça fait 1 heure et demie”

Et voilà, comment, lors d’une discussion inattendue, on a révisé l’heure, autour de la durée d’un match de foot. Vous pouvez utiliser le foot pour parler des mi-temps (45 minutes), du temps additionnel, de la mi-temps, etc. Autant de notions qui permettent de mieux comprendre le temps qui passe.

 

4. L’équité homme / femme

À table, Djanaé m’a demandé s’il existait une coupe du monde de foot pour les femmes. Je ne savais pas. Maintenant oui : il existe bien une coupe du monde féminine, elle a lieu tous les 4 ans aussi, et la prochaine aura lieu en France, en 2019. L’occasion pour moi de rebondir sur le fait que malheureusement, aujourd’hui, il y a beaucoup de domaines dans lesquelles, les femmes font aussi bien que les hommes, mais c’est moins valorisé, moins reconnu. On a parlé des différences de salaire par exemple. Je pense que c’est important que les filles sachent qu’elle peuvent faire du sport à haut niveau comme les garçons, ou qu’elles peuvent choisir n’importe quel métier tant que ça leur plait. Et pour l’instant, on s’en sort bien, Djanaé est fière d’être une fille 🙂 Je pense que c’est tout aussi important que les garçons sachent qu’ils ne sont pas meilleurs que les filles, mais qu’ils peuvent choisir ce qui leur plaît pour être heureux.

 

5. Histoire et culture

La coupe du monde est un événement qui réunit des millions des personnes autour d’un sport. Des millions de personnes qui viennent d’endroits différents du globe, qui ont des hymnes nationaux différents, avec des histoires marquantes, qui ont une culture, une langue, des musiques, des aliments, tous plus intéressants les uns que les autres. Tout comme pour la géographie, on peut se plonger dans l’histoire des pays participants, du pays d’accueil (actuellement, la Russie), mais on peut aussi regarder l’histoire de la coupe du monde, ou les plus grands joueurs de foot ces 50 dernières années. On peut aussi, selon l’âge des enfants, aborder les notions de géopolitique et de relations internationales, etc.

Enfin, il est aussi intéressant de voir qu’il y a des pays où le foot n’est absolument pas connu, ni apprécié, comme en Inde (où ils sont tous fans de cricket).

 

6. Gestion des émotions

Si les fans de foot apprenaient à gérer leurs émotions, on n’aurait pas autant de débordements, de casse, ou encore de matchs annulés ou reportés. C’est important de comprendre qu’on peut être déçu sans insulter l’équipe averse qui a gagné, ou qu’on peut être content sans humilier l’équipe adverse qui a perdu. C’est important de réaliser que le foot, c’est un divertissement pour ceux qui regardent, un métier pour ceux qui pratiquent, mais que la vie continue, avant, pendant et après un match. D’ailleurs, la vraie vie, ce n’est pas des matchs de foot…

 

7. La citoyenneté

On nous rabâche qu’il faut être un bon citoyen. Mais c’est quoi un bon citoyen ? Quelqu’un qui chante la Marseillaise ? Personnellement, je déteste cette chanson, qui prône la violence (“égorger vos fils et vos compagnes”), le sang (“qu’un sang impur, abreuve nos sillons”), la prise des armes (“aux armes citoyens”)… que des trucs très joyeux. Alors oui, connaître l’histoire de cette chanson, la révolution, tout ça, c’est important. Et comme à la coupe du monde, on chante la Marseillaise, c’est l’occasion d’en parler. Mais je vous avoue, que j’espère que Djanaé ne sera pas fan de notre si triste hymne national…

Après, les événements sportifs ont aussi pour but la cohésion, l’unité d’un pays. Et ça, c’est plutôt chouette. Mais, ce n’est pas la coupe du Monde qui nous rendra plus heureux et plus unis pour autant… la réalité reprend ses droits quand tout est fini.

 

8. Les maths

Hé oui, on peut faire des maths autour de la coupe du monde :

  • les nombres pairs et impairs : une équipe de foot possède 11 joueurs sur le terrain (10 + 1 goal),
  • les distances : représenter une cage de foot à l’échelle (7m32 entre les deux montants de buts) et la distance pour un pénalty (11m),
  • la géométrie : lors d’un corner, le joueur tire dans un angle de 17°, représenter la fenêtre de tir sur une feuille et dire si c’est un angle aigu ou obtu,
  • les problèmes : un exemple rigolo avec le théorème de Thalès, imaginé par une prof de maths, ici.

Je pense que vous avez saisi l’idée 🙂

 

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. Et sinon, et bien amusez-vous pendant cette coupe du monde, surtout si vos enfants aiment le foot : c’est sympa aussi de partager un peu de leurs goûts 🙂

 

    Découvrez GRATUITEMENT
    LA MALLETTE PLAISIR D'APPRENDRE
    1 Livret avec mes 20 meilleures astuces
    4 vidéos pour des enfants heureux d'apprendre
    1 box plaisir d'apprendre
    Et régulièrement conseils, découvertes et offres commerciales sur les apprentissages
    Vos données personnelles sont sécurisées. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur un lien "unsubscribe" présent au bas de chaque e-mail.
    Lisez aussi :
    Ressources :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Fill out this field
    Fill out this field
    Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
    Vous devez accepter les conditions pour continuer

    4 × 2 =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Menu