LE CALENDRIER LINÉAIRE 2020 INSPIRÉ DE LA POUTRE DU TEMPS MONTESSORI EST LÀ

apprendre le piano avec plaisir  

Cet article vous est proposé par Alexis Quoniam du blog www.unpianiste.com

 

Me demander d’écrire un article sur l’apprentissage du piano est un vrai plaisir pour moi ! Mais également un vrai défi ! En effet, comment donner quelques conseils sur l’apprentissage du piano sans clavier pour vous expliquer ? Je ne peux concevoir d’enseigner quelque chose sans même la pratiquer ou la faire pratiquer.

Cela me vient de mon propre apprentissage : j’ai appris tout seul à jouer au piano et forcément j’ai appris en pratiquant ! Quand on est autodidacte, on n’a pas tellement peur de se tromper : soit la chose nous plaît et naturellement on va s’y mettre, soit on s’en lasse et on n’aura rien perdu si ce n’est un peu de temps pour essayer. Je me souviens d’avoir essayé la flûte traversière (avec un prof) ou même la course à pied, mais je n’ai pas eu la motivation de continuer et ces essais ne resteront qu’à l’état de souvenir (sauf si…). J’avais beau présenter un certain ‘feeling’ pour ces activités, je n’ai pas persévéré dans ces dernières pour autant. Avoir la capacité n’est pas suffisant…

Pour le piano, ça ne s’est pas passé pareil. Cet instrument, presque du jour au lendemain, a représenté un défi pour moi. Il y a eu une espèce d’étincelle, entretenue par des progrès rapides et visibles. Très vite, des objectifs se sont dessinés (dont certains, 15 ans après, n’ont toujours pas été achevés) et m’ont motivé à passer de plus en plus de temps sur l’instrument. J’étais au lycée à cette époque et je me souviens avoir émis la volonté d’en faire mon activité future. Une passion était née…

Pourquoi cette introduction ? Pour vous signaler que ce j’écris ici n’est pas absolu et est basé sur mon expérience exclusivement. Chacun est différent et l’enseignement musical que je donne n’est pas universel, mais c’est celui que j’enseigne étant donné qu’il représente les différentes étapes de ma progression lorsque j’ai moi-même appris cet instrument. Autrement dit, je suis sûr de ce que j’enseigne, puisque ça a marché avec moi ! Mais je ne peux pas affirmer que ça marchera avec tout le monde !

 

4 éléments déterminants dans la pratique du piano

L’important est d’y prendre du plaisir. Beaucoup de choses interviennent dans la détermination du facteur plaisir : concernant la pratique du piano, je dirais que les 4 premiers éléments déterminants sont (pas forcément dans l’ordre) :

  1. Que l’on s’y mette naturellement sans se forcer de manière régulière ; que l’on se fixe des objectifs (un professeur peut éventuellement vous aider à vous en fixer).
  2. Le talent naturel : certains apprendront très vite et très bien et ce, très vite ! Mais ce n’est pas le cas de tous ! Néanmoins, cela fait partie des facteurs de plaisir : l’activité que l’on pratique a révélé une compétence particulière et nous permet de la développer.
  3. La découverte d’un nouveau moyen d’expression. Personnellement, je suis assez timide de nature, et jouer au piano est une manière de me faire entendre sans me laisser intimider par ce qui m’entoure. En plus, le domaine artistique présente de nombreux atouts pour la découverte de soi et des autres : sur scène, par exemple !
  4. L’acquisition d’un savoir-faire. Faire ses gammes peut être un plaisir si on sait que cela va nous permettre, à terme, de jouer un morceau qui va nous procurer beaucoup de sensations.

 

La clé pour apprendre avec plaisir : la détermination de soi

Le plaisir d’apprendre réside dans la capacité à se déterminer dans une activité que l’on choisit (d’où le titre !). Le facteur décision est essentiel. Selon les personnalités, certains seront capables d’apprendre tout seul, mais pas tous ! Ceux qui ont besoin d’être épaulés n’y trouveront cependant pas moins de plaisir que les autres, ne vous y trompez pas !

La difficulté de se déterminer peut être perçue comme une difficulté à choisir de manière tranchée (hésitation due à de nombreux facteurs également : temps disponible difficile à trouver, coût élevé parfois -cours, instrument-). Et il s’ensuit que l’enjeu réside moins dans sa capacité à quantifier son temps de loisir et/ou d’apprentissage (les 2 n’étant certainement pas incompatibles) que de profiter de ces instants comme des moments de qualité. Quoique que vous entrepreniez, si vous savez que vous avez beaucoup à apprendre et qu’une passion peut se réaliser au travers de cette activité, faites-le à fond ! Mais c’est justement le faire qui pose problème, la motivation derrière nos actes… Lorsqu’il y a un professeur ou quelqu’un pour nous aider, il peut y avoir des objectifs à réaliser (devoirs, etc.). Mais lorsqu’on est seul, il faut une sacrée dose de volonté. C’est justement le simple fait de passer à l’acte qui va nous permettre de nous déterminer dans cette activité, et croyez-moi, si vous franchissez le pas, le plaisir n’en sera que plus intense !

Étant professeur de piano, je joue beaucoup de piano (2 à 3h par jour), mais ça reste beaucoup moins que les concertistes que l’on voit parfois dans les médias. Bien qu’il m’arrive de faire des entraînements (gammes, etc.), je ne me force pas à les faire. Ils ont toujours un objectif : doigté imprécis (il y a des périodes comme ça…), rythme “dérangé”, doigts plus faibles. Cela veut dire que les gammes et autres entraînements viennent toujours à un moment où je me fais moins plaisir quand je joue ! Corriger des imperfections dans mon jeu me fait découvrir de nouvelles sensations et procure un nouvel engouement pour des morceaux que je connaissais déjà auparavant ! En somme, les gammes – a priori exercices rébarbatifs- me servent à retrouver une certaine joie de jouer ! Ainsi, je me détermine dans la pratique de mon instrument en choisissant mon programme de jeu et d’entraînement. Et je progresse encore et toujours !

 

Vous voulez apprendre le piano ?

Pour terminer, si vous avez envie d’apprendre le piano mais que vous ne savez pas comment vous y mettre, sachez que ma méthode de piano est disponible gratuitement sur mon site internet. Vous découvrirez quelles ont été les étapes de progression lors de mes premières années de pratique !

Si cela peut vous aider, n’hésitez pas à essayer, ça ne coûte rien ! Et si vous avez des questions concernant le piano ou son apprentissage, vous pouvez me contacter via mon site, je vous répondrai volontiers.

 

Musicalement vôtre – Unpianiste (Alexis Quoniam)

 

Découvrez GRATUITEMENT
LA MALLETTE PLAISIR D'APPRENDRE
1 Livret avec mes 20 meilleures astuces
4 vidéos pour des enfants heureux d'apprendre
1 box plaisir d'apprendre
Et régulièrement conseils, découvertes et offres commerciales sur les apprentissages
Vos données personnelles sont sécurisées. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur un lien "unsubscribe" présent au bas de chaque e-mail.
Lisez aussi :
Ressources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

14 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu
Share This