NOTRE CALENDRIER LINÉAIRE 2020 INSPIRÉ DE LA POUTRE DU TEMPS MONTESSORI EST LÀ

J’aime l’idée de pouvoir détourner les objets de leurs premières fonctions, pour créer d’autres choses. Non seulement c’est super pour l’imagination et la créativité, mais en plus, ça permet de faire des économies. D’ailleurs, pour moi, c’est l’un des principaux critères pour choisir un jeu : pouvoir le détourner (j’en parle en vidéo ici). Alors aujourd’hui, j’aimerais vous proposer 5 façons de détourner le UNO (le jeu de cartes) pour apprendre en s’amusant. Et quelque soit l’âge de votre enfant, vous y trouverez forcément un jeu pour joindre l’utile à l’agréable.

 

APPRENDRE LES COULEURS

C’est le premier détournement du Uno que j’ai fait avec ma fille quand elle était toute pitchoune. Dès que votre enfant est capable de tenir des cartes sans les abîmer, vous pouvez lui mettre 4 cartes face à lui, une de chaque couleur. Ensuite, il pioche dans la pile et doit poser la carte au bon endroit, sur la bonne couleur. Les enfants aiment partager les jeux avec leurs parents, alors piochez-vous aussi de temps en temps, pour mettre votre carte sur la bonne pile.

Bien sûr à cet âge là, l’enfant n’est pas capable de comprendre la règle du « chacun son tour ».

À chaque fois, nommez la couleur : petit à petit, il va associer la couleur au bon mot et bientôt il saura reconnaître les 4 couleurs du jeu sans difficulté.

 

APPRENDRE LES CHIFFRES

C’est la seconde étape, après les couleurs ;

Le jeu consiste à mettre les chiffres de 0 à 9 devant l’enfant. L’enfant pioche ensuite une carte dans la pioche et doit la poser sur le bon chiffre (ici on ne fait pas attention aux couleurs). On commence au début avec les chiffres de 1 à 3, puis on en rajoute au fur et à mesure que l’enfant est à l’aise.

 

LE JEU DES FAMILLES

Pour ce jeu, on ne garde que les cartes des chiffres de 0 à 9 et en un seul exemplaire.

On donne 7 cartes à chaque joueur. Le reste sera la pioche.

Le but, réunir une famille de 0 à 9 d’une même couleur. Le premier joueur demande à un autre s’il a le 4 rouge par exemple. Si c’est oui, le joueur prend la carte et a le droit de demander une autre carte. Si c’est non, il pioche et c’est au joueur suivant de jouer.

Celui qui pioche la carte qu’il avait demandée a le droit de rejouer.

Le joueur qui complète une famille, a le droit de rejouer.

Et enfin, celui qui complète le plus de familles, a gagné.

J’ai joué très tôt avec ma fille au jeu des familles. Mais à 3 ans, difficile de tenir toutes les cartes dans ses mains. Alors on posait les cartes à plat par terre. Et tant pis si les autres voyaient notre jeu, c’était quand même très sympa.

 

JEU DES CALCULS

Alors là, le but du jeu, c’est de s’entraîner à faire des calculs mentaux. On détourne le Uno pour développer son intelligence logico-mathématique, en s’amusant et en bougeant.

On joue normalement au Uno : chacun son tour pose une carte soit de la même couleur, soit du même chiffre.

Par contre, le premier joueur a l’obligation d’additionner la carte précédente avec celle qu’il pose. Et le joueur suivant doit additionner le résultat précédent à la carte qu’il pose. Etc. Quand on atteint 50, on fait l’inverse, on soustrait à chaque carte qu’on pose.

Gymnastique cérébrale assurée 🙂

 

JEU DE 20

Ici, on a le droit d’additionner, de soustraite, de multiplier, de diviser… on fait ce qu’on veut par rapport au résultat précédent, chaque fois qu’on pose une carte.

En revanche, le but, c’est de faire 20, tout pile.

Si on dépasse 20, le joueur suivant va sûrement pouvoir soustraire et atteindre 20.

Donc c’est carte blanche pour réussir à atteindre 20 (ou vous pouvez définir un autre chiffre aussi), avec tout type de calcul.

 

#BONUS – Update Juillet 2017 : LES UNITÉS, LES DIZAINES, LES CENTAINES ET LES MILLIERS

Voici encore une autre utilisation fun du Uno, pour apprendre aux enfants progressivement et en s’amusant, à maîtriser les unités, les dizaines, les centaines et les milliers.

Pour cela, il suffit de choisir une couleur : nous avons choisi le rouge pour les unités (de 0 à 9), le bleu pour les dizaines, le vert pour les centaines et le jaune pour les milliers.

On peut mettre les 4 zéros dans l’ordre (jaune, vert, bleu et rouge de gauche à droite). On donne ensuite un chiffre à l’enfant, il doit trouver la ou les cartes correspondantes, dans la bonne couleur et les placer sur les zéros. Par exemple : 17. Il doit placer le 7 rouge sur le 0 rouge et le 1 bleu à sa gauche. On lui demande ensuite combien il y a de milliers (0), de centaines (0), de dizaines (1) et d’unités (7). On fait ainsi avec des nombres de plus en plus complexes et de plus en plus grands.

 

Vous l’avez compris, avec un jeu, on peut en inventer plein d’autres. Et apprendre en s’amusant. J’espère que vous aurez fait le plein d’idées pour passer de bons moments en famille, tout en faisant du sport cérébral. Je vous souhaite de magnifiques jeux en famille en compagnie du Uno.

 

    Découvrez GRATUITEMENT
    LA MALLETTE PLAISIR D'APPRENDRE
    1 Livret avec mes 20 meilleures astuces
    4 vidéos pour des enfants heureux d'apprendre
    1 box plaisir d'apprendre
    Et régulièrement conseils, découvertes et offres commerciales sur les apprentissages
    Vos données personnelles sont sécurisées. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur un lien "unsubscribe" présent au bas de chaque e-mail.
    Lisez aussi :
    Ressources :

    14 Commentaires. En écrire un nouveau

    • ” …on ainsi fait des nombres de plus en plus complexes..” des nombres pas des chiffres!

      Répondre
      • C’est juste 🙂 Merci

        Répondre
        • De rien! Je vous suis depuis presque vos débuts (etreparent.com) et une question me turlupine depuis longtemps. C’est une question un peu indiscrète j’en suis désolée mais je me lance aujourd’hui pour vous la poser. Puis libre à vous d’y répondre! Pourquoi n’avez vous pas d’autres enfants?? Si ce n’est pas par choix j’en suis navrée pour vous pour Djanaé pour votre époux. Si c’est un choix voulu et décidé: pourquoi??…

          Répondre
          • Pour l’instant pas encore de deuxième… simplement pas encore 🙂 Mais on est tous les deux partants pour un deuxième, peut-être sur la route quelque part en Europe 🙂

            Répondre
    • Merci Anne Estelle pour toutes tes idées .

      Répondre
    • Tout d’abord, merci de partager vos astucieuses idées.
      Je dirais toutefois que dans le nombre 17, il y a 17 unités (et non 7). De même que dans le nombre 100, il n’y a pas 0 dizaines mais 10 (en revanche le chiffre des dizaines est 0). Mais l’idée est intéressante pour permettre à l’enfant de visualiser la construction d’un nombre, tout en manipulant de surcroît. Il faut simplement bien distinguer le nombre de unités/dizaines/centaines/milliers que “contient” le nombre total, du chiffre des unités/dizaines/centaines/milliers

      Répondre
    • Merci Merci Merci !
      J’adore ce que tu fais (d’ailleurs je me suis abonnée à tes Box Plaisir d’Apprendre), c’est un boost réel que tu offres aux parents. L’idée du Uno c’est vraiment super même si ce n’est pas toi qui l’a inventé comme tu dis, c’est toppissime de le partager .
      Merci encore à toi et à ta ptite famille pour ce que vous m’apportez.

      Répondre
    • Milles merci Anne-Estelle je n’aurai jamais penser à tous ça. Je vais tester tout ça avec ma puce au plus vite. Biz.

      Répondre
    • Marine de petitsjeuxculturels.com
      12 septembre 2019 11 h 06 min

      Bonjour Anne-Estelle,
      je découvre le blog avec plaisir ! Une autre petite idée avec le Uno, qui ressemble un peu au jeu des calculs.
      La bataille : pour 2 joueurs : on divise le paquet en deux (seulement avec les cartes de 0 à 9), chacun prend une moitié. Chacun en même temps on pose une carte (sans la choisir), le premier qui a réussi à deviner l’addition/soustraction/multiplication/division gagne la manche et reprend les deux cartes. Le but du jeu : récupérer tout le paquet.
      A bientôt =)

      Répondre
      • Hello Marine, je n’ai pas compris comment trouver le calcul avec les deux cartes. On définit au début de la partie qu’on fait que des additions, par exemple, et quand les deux cartes sont retournées, on fait le calcul de tête, c’est ça ? C’est une super idée en tous cas 🙂

        Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Fill out this field
    Fill out this field
    Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
    Vous devez accepter les conditions pour continuer

    quinze + dix-huit =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Menu