NOTRE CALENDRIER LINÉAIRE 2020 INSPIRÉ DE LA POUTRE DU TEMPS MONTESSORI EST LÀ

“Bonjour Anne Estelle, je suis admirative de vos travaux et investissement pour l’apprentissage des enfants. Je t’écris pour savoir si tu as une méthode ou des outils pour faciliter la lecture pour ma petite fille de 7 ans qui sait lire mais difficilement. Cela m’inquiète car elle passe l’an prochain en CE1 et j’ai peur que ça soit un handicap, car sa grande sœur avait appris à lire très tôt et à son âge lisait des livres entier destiné à des enfants de 9 ans. Merci d’avance et un grand merci pour les partages de tes outils d’apprentissage par le jeux.”

Au début, je voulais faire une vidéo pour répondre à cette question. Finalement, voici un article, dans la lignée de celui pour qu’écrire rime avec plaisir. Voici donc 10 idées de jeux lecture pour que lire soit un loisir (j’ai pas trouvé mieux en terme de rimes, désolée héhé).

Quelques généralités sur les enfants et la lecture

Avant de partager tout un tas d’idées de jeux lecture pour que lire soit un plaisir, j’aimerais préciser plusieurs points concernant la lecture :

  • Il y a une différence entre déchiffrer et lire : lorsque l’enfant sait associer les bons sons à ce qu’il voit, il déchiffre. Lire, c’est le fait de comprendre ce qu’on déchiffre. Si la méthode de lecture était celle qui correspondait à l’enfant, s’il a pu prendre le temps nécessaire pour être à l’aise avec tous les phonèmes, alors l’enfant acquiert le déchiffrage et la compréhension quasi simultanément. Mais si ça va trop vite pour lui, s’il n’est pas prêt cérébralement parlant au moment de l’apprentissage, alors à force de rabâcher il va intégrer le déchiffrage mais cela va lui demander trop d’effort pour comprendre et mémoriser les mots au fur et à mesure qu’il les lit.
  • Chaque enfant est différent : tous les enfants ne sont pas prêts en même temps pour l’apprentissage de la lecture (comme pour n’importe quel apprentissage d’ailleurs). On le voit dans l’exemple en introduction de cet article. Deux sœurs, deux niveaux totalement différents au même âge. Il n’y a pas de problème. L’une était à l’aise avec la lecture, l’autre l’est moins. Il ne faut pas comparer la plus jeune à son aînée sinon elle va se sentir dévalorisée. Il faut aussi accepter que chaque enfant est différent, doué pour certaines choses, avec des difficultés pour d’autres. Il faut aussi accepter l’idée que certains enfants adorent lire, et que d’autres non. Ce n’est pas grave, on n’a pas tous les mêmes goûts.
  • Attention à ne pas dégoûter l’enfant de la lecture : lire est quelque chose que tout enfant aura envie d’apprendre à un moment donné (ce moment peut être plus ou moins tard), tout simplement parce qu’on a besoin de lire pour presque tout : pour s’orienter sur des panneaux et trouver sa route, pour commander un menu au restaurant, pour savoir ce qu’on achète (lire les étiquettes), pour faire une recette, pour comprendre les règles d’un jeu de société, pour découvrir la dernière BD à la mode, pour aller sur Internet ou travailler sur un ordinateur, pour utiliser un téléphone, et bien sûr pour avoir à sa disposition toutes les informations que l’on veut sur un sujet en particulier… Lire fait partie du quotidien donc tous les enfants vont s’orienter vers cet apprentissage tôt ou tard. Si toutefois on souhaite apprendre à notre enfant à lire à un moment particulier (en CP s’il est scolarisé), attention à ne pas lui mettre trop de pression de peur de le dégoûter d’un apprentissage vers lequel il serait venu naturellement au moment où il aurait été prêt.
  • Avant même de donner envie à l’enfant d’apprendre à lire, il faut lui donner le goût de la lecture. Et pour cela, rien de mieux que de lire des histoires avec l’enfant, depuis son plus jeune âge. D’ailleurs, lire en famille fait partie des 3 choses que je recommande de faire chaque jour avec ses enfants (avec le fait de jouer et de sortir). Certains enfants ont d’ailleurs peur de ne plus avoir de moments lecture avec leurs parents une fois qu’ils sauront lire. Donc même si votre enfant est en train d’apprendre à lire, ou qu’il sait déjà lire, je vous encourage à continuer à lire ensemble des histoires : un roman avec un ou deux chapitres par jour par exemple, ou un ouvrage emprunté à la bibliothèque…
  • Il faut varier et multiplier les supports de lecture : Lire une petite histoire, ok, mais peut-être un peu trop classique. Pourquoi pas aussi une BD avec à chaque page une petite histoire ? Pourquoi pas un manga (lire de droite à gauche c’est aussi rigolo), un magazine pour enfants, ou encore des paroles de chanson ? Pourquoi pas lire une affiche de pub ou les étiquettes des aliments dans les magasins ? Pourquoi pas des petits mots sur des bouts de papier ?

10 jeux lecture pour aider l’enfant à améliorer sa lecture

Dans cet article, vous l’avez compris, il n’est pas question d’apprendre à lire. Si vous souhaitez proposer cet apprentissage depuis le début, je vous renvoie vers un article vous présentant différentes méthodes de lecture, et vers une vidéo vous expliquant comment Djanaé a appris à lire. Ici, je réponds précisément à la problématique énoncée au début de l’article, à savoir “comment faciliter la lecture” et la rendre agréable par la même occasion ? Voici donc du concret, à tester tout de suite 🙂

  1. Un chemin de lecture : Trouvez une petite histoire sur Internet. Copiez-la dans un nouveau fichier Word, en écrivant une seule phrase à la fois. Sautez des lignes entre chaque phrase. Imprimez la feuille et découpez chaque phrase. Faites un parcours : à chaque étape, laissez un papier. L’enfant doit le lire à haute voix (en prenant son temps), puis continuer le chemin pour trouver la suite de l’histoire. Démarrez avec une seule phrase et un mot par bout de papier. L’étape suivante sera une petite histoire avec 5 ou 6 phrases. Plus l’enfant est à l’aise, plus on peut prendre des histoires longues.
  2. Le puzzle de lecture : On peut faire la même chose que pour le chemin de lecture sauf que tous les éléments sont mélangés et que l’enfant doit les remettre dans l’ordre, soit pour former une phrase correcte, soit pour remettre l’histoire dans l’ordre.
  3. La lecture alternée : Vous pouvez prendre un petit livre pour enfant (avec peu d’écritures) et laissez votre enfant commencer à lire la première phrase. Vous lisez la suivante, il lit la troisième, vous lisez la 4ème, etc. C’est donc un moment lecture en famille, l’enfant s’entraîne mais sans que ce soit trop difficile pour lui. Vous pouvez aussi lui proposer de lire le début et il s’arrête quand il le souhaite, vous continuez. Ou encore, chacun lit un paragraphe, ou une page.
  4. La liste : Imprimez plusieurs mots qui appartiennent à une même liste et intégrez un intrus dedans. L’enfant doit trouver l’intrus. Pour cela, il doit lire les mots. Pour plus de fun, découpez les mots. Lire un mot à la fois c’est plus facile et l’enfant peut manipuler le bout de papier. Vous pouvez faire une liste de fruits (intrus = un légume), une liste de métiers (intrus = un objet), une liste de choses qui sont bleues (intrus = quelque chose qui est rouge), etc. Jouez sur les centres d’intérêts de l’enfant. S’il/elle aime les chevaux, faites une liste sur les parties du corps du cheval (intrus = des nageoires par exemple).
  5. Trouver le bon titre : Faites écouter une chanson en français à votre enfant et proposez-lui 5 titres à l’écrit. Il doit trouver le bon titre de la chanson. Ça fonctionne aussi avec les titres de romans ou d’histoires. Racontez une petite histoire et il faut trouver le bon titre de l’histoire.
  6. Remplacer les mots : Écrivez quelques phrases simples. Entourez un ou deux mots dans chaque phrase et proposez à l’enfant de les remplacer par d’autres mots pour former soit des phrases qui ont le même sens ou alors des phrases qui sont très rigolotes. Par exemple : “Théo est malade. Il a mal à la tête”. Entourez les mots “malade” et “tête”. On peut les remplacer par “Théo est EN RETARD. Il a mal à la MONTRE”. Ce jeu rigolo permet de lire en réalisant l’importance de comprendre ce qu’on lit.
  7. Des mots d’amour : Imprimez plein de mots d’amour, de compliments, de phrases encourageantes et de tout ce qui vous rend fier(e) de votre enfant. Glissez ces petits mots par ci par là et laissez votre enfant les découvrir par surprise tout au long de sa journée. Lire des mots doux est toujours une belle façon de lire.
  8. Des jeux de société : Empruntez (à la ludothèque ou chez des amis) des jeux de société dans lesquels il faut lire des questions pour avancer dans le jeu. C’est un bon moyen de lire dans un but précis et agréable.
  9. Être le héros d’une aventure : Vous avez sûrement entendu parler d’Epopia ? Une superbe façon de faire lire votre enfant : il reçoit une lettre d’un pays lointain et doit résoudre des énigmes, prendre des décisions et faire évoluer l’aventure. Vous avez aussi le concept des chasses au trésor.
  10. Cherche et trouve : Donnez un petit texte (maximum 5 phrases) à votre enfant. Posez-lui une question dont la réponse (qui est évidente) est dans le texte. Ce n’est pas un jeu de rapidité mais d’efficacité. Votre enfant doit trouver la bonne réponse et être sûr de lui avant de vous la donner. Plus l’enfant est à l’aise avec ce jeu, plus vous pouvez lui donner un texte plus long.

 

Et voilà, avec ces 10 idées de jeux lecture, j’espère que votre enfant prendra plaisir à lire. C’est l’objectif. S’il y prend plaisir alors il améliorera sa lecture petit à petit, sans pression. Si vous aussi vous avez des idées de jeux lecture, partagez-les dans les commentaires 🙂

 

Si vous souhaitez aller plus loin, voici deux idées pour faire moins de fautes d’orthographe 🙂

 

    Découvrez GRATUITEMENT
    LA MALLETTE PLAISIR D'APPRENDRE
    1 Livret avec mes 20 meilleures astuces
    4 vidéos pour des enfants heureux d'apprendre
    1 box plaisir d'apprendre
    Et régulièrement conseils, découvertes et offres commerciales sur les apprentissages
    Vos données personnelles sont sécurisées. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur un lien "unsubscribe" présent au bas de chaque e-mail.
    Lisez aussi :
    Ressources :

    4 Commentaires. En écrire un nouveau

    • Merci pour ces idées partagées !

      Répondre
    • Pour les touts petits j’aime beaucoup les histoires à lire à deux avec des dessins qui remplace les mots clef. Très efficace avec ma fille de 2 ans. Je lui propose aussi de me “lire” une histoire en racontant ce qu’elle voit dans les illustrations de ces livres. Elle sont souvent claire et complète et au final grâce à ça elle voit qu’elle est capable de raconter une histoire en observant l’image en y faisant des déductions ou même des interprétations. Elle se saisit des personnages.

      Répondre
      • Merci de ces belles idées pour les tout-petits 🙂 Il y a aussi la possibilité de proposer des images (sous forme de cartes). L’enfant découvre une image, commence à raconter une histoire, tire une autre image et l’inclut dans son histoire. Il monte ainsi son conte au fur et à mesure des images tirées. On n’est plus dans la lecture au sens propre du terme, mais dans le fait de raconter, ce qui est aussi très intéressant pour développer l’imagination, et intéresser l’enfant à la lecture / écriture d’une autre façon 🙂

        Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Fill out this field
    Fill out this field
    Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
    Vous devez accepter les conditions pour continuer

    18 + 7 =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Menu